Les relations sociales, le travail, les loisirs et les trajectoires résidentielles après la crise sanitaire : trois offres de contrats doctoraux dans le cadre de l’ANR PanelVico

Dans le cadre du programme de recherche PanelVico, financé par l’Agence nationale de la recherche, nous ouvrons aux candidatures trois offres de contrats doctoraux, destinées à soutenir des thèses de sociologie réalisées dans le cadre des enquêtes menées par trois laboratoires du CNRS (Le LEST à Aix-en-Provence, PACTE à Grenoble, et le LISST à Toulouse) sur les conséquences sociales de la crise sanitaire.

L’objectif général de ce programme de recherche, appelé à durer jusqu’en 2027, est de s’appuyer sur un large panel milliers de personnes vivant en France, interrogées régulièrement depuis 2020 à la fois par questionnaire et par entretiens, pour explorer les effets de la crise sanitaire sur les relations sociales, et sur les attitudes, les pratiques et les représentations des Français·es dans un grand nombre de domaines de la vie sociale. Pour des présentations synthétiques des résultats déjà obtenus, on se reportera en particulier à l’ouvrage collectif paru en 2021 sous la direction de Pierre Mercklé, Nicolas Mariot et Anton Perdoncin (Personne ne bouge, UGA Editions, disponible en ligne : https://books.openedition.org/ugaeditions/18372?), et à la note récemment mise en ligne sur le carnet Hypothèses du programme de recherche PanelVico, ici : https://vico.hypotheses.org/646.

Les trois contrats doctoraux proposés visent à soutenir financièrement et scientifiquement des thèses portant sur trois de ces domaines de la vie sociale dans lesquels la crise sanitaire et ses effets sur les relations sociales ont pu avoir des conséquences majeures : le travail (contrat doctoral 1, au LEST) ; les loisirs, les pratiques culturelles et les usages numériques (contrat doctoral 2, à PACTE), et les trajectoires résidentielles (contrat doctoral 3, au LISST. Ces trois offres de contrats doctoraux sont présentées de façon synthétique ci-dessous, et de façon détaillée dans les documents PDF associées à chacune, dont vous trouverez également les liens ci-dessous.

Les trois offres proposent un financement d’une durée de 3 ans (2023-2026), susceptible de débuter à partir de septembre 2023, selon la rémunération mensuelle en vigueur. Elles s’intègrent toutes les trois dans le dispositif scientifique général du programme de recherches de l’ANR Panel Vico et bénéficient des moyens financiers, matériels, humains et financiers de l’ANR et du laboratoire de rattachement. Les candidatures sont ouvertes à des étudiant.es titulaires d’un Master, disposant de compétences aussi bien en méthodes quantitatives qu’en méthodes qualitatives, et dotés de fortes dispositions à travailler en équipe.

Contrat doctoral 1 : « Après la crise sanitaire : Evolutions des rapports au travail, des relations professionnelles et des collectifs de travail » (LEST, Aix-en-Provence)

Objet : thèse en sociologie ou en sciences de gestion, sous la co-direction de Claire Bidart et Cathy Krohmer, au sein du LEST (UMR CNRS 7317, Aix-en-Provence).

La proposition de recherche pourra porter sur les façons dont la crise sanitaire a pu recomposer les rapports au travail, les pratiques de travail, les usages des outils de communication, la répartition du télétravail et du travail en présentiel en fonction des postes, des tâches et des moments, la constitution et les modes de gouvernance des équipes, l’organisation du travail, les parcours professionnels, les projets professionnels des personnes et leurs réorientations… L’ambition de la recherche proposée devra donc être d’évaluer la pérennité des bouleversements affectant les modalités de l’exercice du travail en contexte de crise, dans un ou plusieurs domaines et à différentes échelles.

Les dossiers de candidature doivent être envoyés par courrier électronique à Cathy Krohmer (cathy.krohmer@univ-amu.fr) et Pierre Mercklé (pierre.merckle@univ-grenoble-alpes.fr) d’ici le vendredi 12 mai 2023 au plus tard.

Cette offre de contrat doctoral et les modalités précises de candidature sont détaillées dans le document (PDF, 7 pages) disponible à cette adresse :

Contrat doctoral 2 : « Après la crise sanitaire : dynamiques des relations interpersonnelles, vie quotidienne, vie familiale, loisirs et usages numériques » (PACTE, Grenoble)

Objet : thèse en sociologie, sous la direction de Pierre Mercklé, au sein de PACTE (UMR CNRS 5194, Grenoble).

La proposition de recherche portera sur les façons dont la crise sanitaire a pu recomposer les articulations entre sociabilités, vie familiale, loisirs et usages numériques. De nombreux travaux ont analysé les mécanismes par lesquels les ressources relationnelles exercent des effets sur les loisirs, mais ils sont tous antérieurs à l’explosion des outils numériques et à la crise sanitaire. L’ambition de la recherche proposée devra donc être d’évaluer la pérennité des bouleversements qu’ont connu les modalités de la sociabilité (liens perdus, dégradés, nouveaux clivages, inflation des conflictualités…) et de réexaminer leurs effets dans un ou plusieurs de ces différents domaines : la vie quotidienne, la vie familiale, le partage des tâches domestiques et éducatives, l’évolution des relations parents-enfants, la prise en charge des personnes isolées, jeunes ou plus âgées ; les loisirs, les activités culturelles, la fréquentation des équipements culturels, les activités sportives, les loisirs domestiques, les pratiques ludiques, les usages numériques…

Les dossiers de candidature doivent être envoyés par courrier électronique à Pierre Mercklé (pierre.merckle@univ-grenoble-alpes.fr) d’ici le mercredi 10 mai 2023 au plus tard.

Cette offre de contrat doctoral et les modalités précises de candidature sont détaillées dans le document (PDF, 7 pages) disponible à cette adresse :

Contrat doctoral 3 : « Quitter la métropole ? Trajectoires résidentielles et relations sociales en contexte de crise » (LISST, Toulouse)

Objet : thèse en sociologie sous la co-direction de Béatrice Milard et Lydie Launay, au sein du LISST (Toulouse).

La proposition de recherche portera sur l’analyse des trajectoires résidentielles et des relations sociales en temps de crise, à partir des mobilités résidentielles des grandes agglomérations vers des villes petites et moyennes observées depuis l’émergence du Covid-19. L’appréhension de ces mobilités permettra de croiser des questionnements autour d’objets aussi divers que : les recompositions socio-spatiales et démographiques qu’elles peuvent nourrir dans les villes petites et moyennes (périurbanisation, paupérisation, déclin, vieillissement, embourgeoisement, voire gentrification, « renaissance rurale », etc.) ; les modes d’habiter des individus et groupes sociaux nouvellement installés qui, dans certains cas, contrastent avec ceux dominant dans l’espace local ; les relations locales qui peuvent aussi bien donner lieu à des formes de solidarité et de soutien qu’impliquer des rapports de force ; ou encore les rapports « ordinaires » au politique et aux institutions. Un premier axe d’analyse pourra explorer les projets et choix résidentiels des individus, et les conditions (sociales, économiques, familiales, etc.) dans lesquelles ces projets et choix prennent forme et évoluent. Un autre axe d’analyse pourra porter sur les modalités d’appropriation du nouveau lieu de résidence, des pratiques ordinaires par lesquelles s’opèrent les appropriations socio-spatiales et les manières dont elles peuvent participer à inscrire les nouveaux habitants dans l’espace local. Un dernier axe pourra se centrer sur les changements intervenant dans les relations personnelles des nouveaux habitants.

Les candidatures sont à adresser à Béatrice Milard (beatrice.milard@univ-tlse2.fr) et Lydie Launay (lydie.launay@univ-jfc.fr) d’ici le vendredi 27 mai au plus tard.

Cette offre de contrat doctoral et les modalités précises de candidature sont détaillées dans le document (PDF, 6 pages) disponible à cette adresse :


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Pierre Mercklé (31 mars 2023). Les relations sociales, le travail, les loisirs et les trajectoires résidentielles après la crise sanitaire : trois offres de contrats doctoraux dans le cadre de l’ANR PanelVico. La vie en confinement. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/v74w


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search